Le 23 juin 2020 / Gastronomie

Bonne nouvelle, il existe une galette qui se mange toute l’année ! Seul bémol, elle ne se trouve qu’à Pérouges ! Quel dommage, il va vous falloir arpenter les pavés de cette superbe cité médiévale et vous ravir les yeux avant vos papilles…

Le soleil et la liberté retrouvés vous donnent envie de chanter ? Une fois j’ai essayé… il a plu aussitôt !
J’ai donc décidé de vous mettre cet article sur la galette de Pérouges en poème:

Dans cette jolie petite cité pas très lointaine,
Que depuis Lyon on atteint en une heure à peine
Je me laissais guider en battant les pavés,
Par une gentille guide entièrement costumée.

Au coin d’une rue aussi tortueuse que splendide,
Où je laissais flâner mes sens d’homme candide.
Instantanément mon fort appendice nasal,
Fut attiré par une force colossale.

Ceux qui me connaissent très bien savent que j’ai du pif,
Pour repérer un parfum qu’il soit léger ou vif,
Mais de ce doux fumet il n’y eut point d’embarras,
Car il se faufila jusqu’à mon estomac.

On dit que celui-ci est une deuxième cervelle,
Sur la mienne il prit le contrôle dans cette ruelle,
Me menant de manière extrêmement précise,
A l’exacte source de cette odeur exquise.

Une galette à un comptoir savamment posée,
Émettait son arôme au-dessus des pavés,
Après une rapide commande je fus servi,
Au sein même de l’échoppe « ô galettes de Sophie »

Mon diététicien m’a dit : « méfie-toi du beurre »,
A quoi bon la santé face à pareille saveur,
Puisque sucre, citron et produit laitier,
Se mêlent avec brio dans cette spécialité.

Un passant m’indiqua sept établissements,
Qui libéraient tous ce parfum aux quatre vents.
Dès lors ma fin d’après-midi fut consacrée,
À traquer ces doux délices pour tous les goûter.

Je reviendrai dans cette cité prochainement,
Et mon parcours sera guidé assurément,
Par une quête qui, chez moi, plus jamais ne bouge :
Je jure de manger toutes les galettes de Pérouges !


Vincent Gaullier

Rédigé par :
Vincent
Chargé de communication

Graphiste, développeur, communicant, Vincent a passé une bonne partie de sa carrière derrière un écran. Mais tout bascule le jour où, par inadvertance, il épouse une écologue ! Depuis, il découvre le monde extérieur… Et vous savez quoi ? C’est génial !

Signe particulier : aucun goût vestimentaire.
Son endroit préféré : le Bugey. Descendre de la montagne tous les matins et en prendre plein la vue.
Son péché mignon : curieusement la bière… mais surtout pas toutes ! Malt emoi est une bonne adresse !