Le 23 septembre 2020 / Culture et patrimoine, Idées Sorties, Nature

Du château des Allymes, à l’Abbaye d’Ambronay, un circuit moto entre nature et culture, au cœur de l’Albarine.

C’est le retour des escapades en moto dans le Bugey ! Quelle meilleure saison que l’automne pour ça ? Surtout quand la météo est clémente. Cette fois-ci, le mari et moi, nous avons concocté le parcours parfait pour alterner balade et patrimoine, en profitant de la fraîcheur de la montagne. En bonus : nombreux arrêts gourmands sur le trajet.

Sortie moto entre nature et culture

121 km depuis Lyon
63 km en montagne
3 h sans les visites et balades. Prévoir la journée avec les activités complètes.

Ô mon château !

Casques, gants, lunettes de soleil, c’est parti ! Depuis Ambérieu-en-Bugey, c’est tout simple, il suffit de suivre les panneaux vers le château des Allymes, au niveau du cinéma. Passé l’accrobranche (que l’on vous recommande, d’ailleurs), la large route se retrouve dans un agréable sous-bois. Parfait pour attaquer doucement. En moins de 15 min c’est la campagne, il fait déjà plus frais, et le parking du château est en vue.

Pour se mettre en jambe, rien de tel que la courte montée vers le château (10 min à pied), suivie d’une visite libre des lieux, avec audioguide gratuit. Rien que la vue panoramique au pied du donjon vaut le détour (et l’effort). Tours, donjons et courtines, plutôt bien conservés, racontent l’histoire de cette forteresse de défense du 13e siècle, tour à tour savoyarde puis dauphinoise. Une histoire de rivalité, bien connue du pays.

Oncieu, le drôle de village en rond

La descente vers la vallée de St-Rambert-en-Bugey est des plus pittoresques. La route étroite et sinueuse est un vrai plaisir. Prudence, nids de poule et gravillons sont de la partie. C’est sauvage ! Après ça, direction Oncieu par la route à la sortie de St-Rambert-en-Bugey.

Oncieu est surnommé le « diamant du Bugey » pour sa forme insolite, qui dessine un cercle presque parfait. On passe de château en diamant. cet itinéraire devrait s’appeler « le circuit des trésors de l’Albarine » (je suis sûre que les collègues de l’office valident). Pour apprécier pleinement la forme du village, petit détour par la croix d’Evosges (2km) pour une vue panoramique à couper le souffle !

La pause déjeuner pourra se faire à l’Auberge d’Oncieu. Jolie terrasse en été, coin du feu à la saison froide.

Nature à perte de vue

La suite de la route en direction de Montgriffon offre une succession de vallées verdoyantes. Virages et paysages splendides se succèdent. Un bonheur pour pousser un peu la moto, et rendre les motards heureux. Bonus : dans une courbe, il est possible d’observer la cascade de Buire, tombant de la falaise d’Aranc. Les eaux de la cascade passent même sous le pont routier, quelques mètres plus loin. Très joli et inattendu spectacle (prudence en bord de route).

Les hameaux de Montgriffon et Nivollet peuvent faire l’objet d’une sympathique pause/marche. Le lavoir de Nivollet, avec son eau potable et fraîche est idéal pour ça. Des panneaux y racontent histoire et anecdotes des lieux, notamment pourquoi le lavoir porte le nom mignon de « lavoir de Bonjour ».

Ainsi font, font, font…

Vient ensuite le moment d’un passage insolite, sous forme d’une boucle, de Morgelas à Lupieu. La particularité : le premier kilomètre s’effectue sur une route aux allures de sentier pédestre, sous le couvert de la forêt. Pas d’inquiétude, c’est bien le bon chemin (prudence pour les motos les moins adaptées, ça glisse légèrement). Le mari et moi avons été décontenancés au début mais au final, ça crée un charme supplémentaire à la balade.

Si le cœur vous en dit, en sortant du bois, montez jusqu’au départ de la balade du Mont Luisandre. Environ 30 min de marche amènent à la superbe vue panoramique sur le Bugey et les Allymes. En vrai, cette rando moto pourrait aussi se nommer « le circuit des panoramas ».

Pause saveur. A Morgelas, un test comparatif des deux fermes fromagères s’impose. Qui des « chèvres de Luisandre » ou de la « Bergerie de Morgelas » remportera les suffrages ?

Charmant col vert*

Il est temps d’entamer le second col vers l’Abergement de Varey. Sympathique hameau avec de belles demeures et un ancien moulin à huile, qui se visite durant les journées européennes du patrimoine. Une autre ferme y vend en direct des fromages bio : la chèvrerie de l’Abergement. Benjamin vous accueille à la ferme tous les jours (dès 17h) pour acheter et goûter ses délicieux chèvres aux herbes. Miam. Mais pour cette fois, notre sac est plein.

En passant par Merland, un crochet par les champs du Gaec Sur la Tour offriront peut-être la vision étonnante de vaches des Highlands, avec leur frange dans les yeux ! Moi et mon amour de tout ce qui vient d’Ecosse, j’étais forcément aux anges. (Vente de viande et charcuterie sur place).

Petite anecdote : dans un passage sous les arbres, jusque avant Merland, ouvrez l’œil pour repérer l’hilarant panneau « attention, lapins sauvages ». Est-ce une dédicace à « Sacré Graal » des Monthy Python ou simple avertissement aux conducteurs ? Les fans de la série Kaamelott y verront peut-être un clin-d’œil à au personnage de Bohort, et sa peur comique des lapins adutes.

La belle Abbaye

Pour terminer la journée en beauté, passage par la majestueuse abbaye d’Ambronay. Visite libre et gratuite de l’église et du cloître toute l’année. Véritable clou du spectacle de cette balade.

D’autant plus qu’en septembre-octobre, le festival des musiques anciennes bat son plein ! Une formidable façon de passer la soirée dans la grandiose ambiance de l’abbatiale pour un concert de musique baroque. Ou en s’offrant le plaisir simple d’une chaise longue à l’espace festivalier, l’oreille aux aguets d’un ensemble de musique du monde.

Le circuit des richesses de l’Albarine

Un itinéraire moto qui fait la part belle aux richesses du Bugey, naturelles ou culturelles. Le mari et moi étions ravis d’une telle diversité en une seule courte journée. Entièrement sur les hauteurs de la vallée de l’Albarine, il s’apprécie par toutes les saisons : pour les fleurs sauvages au printemps, comme refuge aux fortes chaleurs en été et pour les belles couleurs de l’automne…

Pour prolonger le plaisir

Envie de poursuivre la route ?
D’autres circuits de moto dans le Bugey vous permettent de poursuivre la balade encore plus loin. Ces itinéraires vous sont suggérées sur notre page rando moto.
Si on restait dormir ?
– La maison d’Ambronay, face à l’abbaye, vous accueille dans ses chambres d’hôtes, anciennes salles de classe redécorées avec goût.
Le grand Noyer, chambres d’hôte sur les hauteurs d’Ambronay, vous garantie un séjour à la ferme tout confort, dans le respect de l’environnement.
Sur le chemin du retour…
Au retour sur Lyon, un passage par la cité médiévale de Pérouges s’impose pour poursuivre la découverte des richesses culturelles. Parking moto gratuit. Visite libre (1h environ) ou visites guidées en saison (réservation préalable).

* merci aux personnes ayant trouvé cette blague drôle

Sabrina Mégani

Rédigé par :
Sabrina
Conseillère en séjour

Les vieilles pierres et les jolis villages, elle n’en a jamais assez. Tellement qu’elle s’est installée à Pérouges, où elle s’est découvert une passion pour le jardinage ! Aime aussi marcher (mais pas courir, jamais courir) et prendre des photos. Le reste du temps elle préfère lire et manger du fromage (avec du vin).

Signe particulier : collectionne les vêtements à motif tartan.
Pays préféré : l’Ecosse (à moins que ce ne soit l’Italie).
Fan absolue de : thé !
Coup de cœur nature : le lac bleu.
Coup de cœur culture : le festival d’Ambronay.