Le 12 juin 2021 / Idées Sorties

Un circuit qui vous emmène au pied des montagnes du Bugey, le long du Rhône par la Via Rhôna, ça vous tente ? Retour d’expérience d’un itinéraire idéal pour une balade calme, seul, entre amis ou en famille.

Cet après-midi, les rayons de soleil dorés et réconfortants nous ont invité à sortir pour profiter de leurs bienfaits. Nous avions envie d’un endroit calme, beau, zen et proche de chez nous. Une belle occasion pour une balade avec notre pépère (le désormais célèbre Patrouille). Souhaitant changer d’itinéraire, la fine équipe et moi-même, sommes partis direction la voie verte entre Lagnieu et St-Sorlin en Bugey. Un circuit qui emprunte une belle section de la voie cyclable de la Viarhôna, au bord du Rhône.

Balade sur la Voie Verte, l'ancienne voie du Tramway jusqu'à la coulée verte de la Viarhôna

Ancienne voie du tram dédiée au vélo : la ViaRhôna

Je n’ai pas d’affinités avec le vélo, soyons honnêtes, mais j’aime malgré tout, longer la Viarhôna en balade à pied. Je profite ainsi du clapotis des vaguelettes du Rhône et de la quiétude de ses berges.

Notre point de départ fut le parc paysager de Lagnieu. Les nombreux stationnements permettent de ne pas perdre de temps à chercher une place. Eh non, ce n’est pas Lyon ici, voilà un bon point pour la campagne !

Afin de rejoindre la voie verte, nous avons d’abord emprunté le chemin des roches. Pas d’escalade ici mais simplement quelques centaines de mètres à parcourir avant de bifurquer à droite sur la coulée verte. Puis nous nous sommes laissés porter par notre imagination au gré des panneaux de signalisation découverts çà et là.

Balade loin du train-train quotidien

Panneau sur l'ancienne voie du tram : le circuit de la Voie Verte lors d'une balade en été

Que pouvait bien signifier ce “PN 10 à 200m” ? Pique-nique ? Petit navire ? Piste noire ? Plouc national ? Pôle Nord ?
Saperlipopette ! Ne serait ce pas passage à niveau ? 

Pourquoi diable un passage à niveau se trouverait sur une piste cyclable ?
Et bien simplement parce qu’il y a moins d’un siècle, le tram passait par là.

Les rails ont été effacés par le bitume de la coulée verte. Mais le souvenir des wagons de voyageurs longeant le Rhône, lui, subsiste. C’est ce qu’on appelait le tramway du Haut Rhône.

De Brégnier-Cordon aux Grottes de la Balme, le tram permettait aux habitants de parcourir rapidement la distance. Avec une vitesse de pointe qui ébourifferait un porc-épic : à 25km/h ! Autant dire qu’on avait le temps de regarder les paysages grandioses depuis les fenêtres des compartiments. 

Au départ de la gare de Lagnieu, les pionniers voyageurs en prenaient plein la vue. Carrières de Villebois, méandres du Rhône à Serrières-de Briord, la nature sous toutes ses formes. Ils passaient ensuite sous les vignobles du Bugey, accrochés à flanc de rocher. Puis courte escale par le joli village de Lhuis. Un bien beau voyage ! A reproduire aujourd’hui sur les deux roues de son vélo ou de sa trottinette, en mode aventurier sportif !

St-Sorlin-en Bugey, la belle étape

Nos pas nous mènent doucement à Saint-Sorlin-en-Bugey, ce joli bourg vigneron. En arrivant les vignes se découvrent, juste avant que ne se dessine le rocher de la Pouponne. Je pense à la superbe dégustation de vins au Domaine de la Pouponne quelques mois auparavant. Avec comme une envie d’y retourner une fois les vendanges terminées !

Saint-Sorlin-en-Bugey et son église, vue en balade depuis la Viarhôna

La vue sur le bourg est inédite pour moi ! C’est une belle surprise de voir le profil de l’église qui domine les maisonnettes médiévales. J’ai l’impression d’être une exploratrice qui défriche un nouveau chemin ! J’apprécie autrement l’architecture qui se mêle avec beaucoup d’harmonie à la généreuse nature verdoyante. 

panneau de direction. St-Sorlin près de Pérouges se trouve plus près de Lyon que de Rome

Un panneau nous indique que nous n’avons plus que 721km pour arriver à Rome ! Parfait, je me sens en jambes aujourd’hui !

Je pense aux courageux marcheurs en route sur le chemin d’Assise, dont une des étapes est le village.

Fresque de Saint Christophe à Saint-Sorlin-en-Bugey, village vigneron à l'Est de Lyon

Entre Pérouges et Saint-Sorlin-en-Bugey, les sentiers ne sont pas encore escarpés, même si ce n’est pas une balade de santé. Heureusement, ils pourront passer devant la fresque de St Christophe, le protecteur des voyageurs, pour se donner de l’entrain ! Ce dernier surplombe d’ailleurs promeneurs et embarcations sur la Viarhôna.

La voie verte de la Viarhôna : à pied ou à vélo

Nous quittons le village en longeant le très beau château 18e siècle de la Durandière. Nous rejoignons maintenant la Viarhôna pour le dernier morceau de la balade. Là, une vue superbe sur les châteaux de Vertrieu, de l’autre côté du Rhône, nous invite à une halte-goûter. (Acheté à la boulangerie artisanale de St Sorlin, un régal !)

Château de la Durandière vue de l'aire de pique nique de la viarhôna lors d'une balade sur la voie verte entre Lagnieu et Saint-Sorlin-en-Bugey près de Pérouges

C’est plein d’énergie et de gras sur les doigts, que nous repartons sur le chemin nous ramenant à Lagnieu.

Cannetons eux aussi en balade sur la voix verte

Le vent fait plier les joncs, dans un bruissement léger. Je ferme les yeux un instant pour profiter du parfum de l’air, comme Patrouille sait si bien le faire.
Museau au vent, j’hume les senteurs aquatiques de vase, mêlées à celles de terre asséchée par un long été. Le soleil est doux. Les oiseaux piaillent encore de leur chant délicat et heureux. Tout invite à la paix intérieure.
Je profite de ces moments de calme, prolongés au cœur des chemins ombragés du parc paysager. Là, le ruisseau coule tranquillement, portant sur son dos des familles de canards. Ici les ragondins se promènent sur les bords de l’étang, admirant les pêcheurs du coin de l’œil.
Nous n’avons pas regardé la montre, car le temps n’existe plus quand on passe de si beaux moments. C’est le bien-être total !

Paysages en balade sur l'ancienne voie du tram devenue coulée verte entre Lagnieu et la viarhôna près de Lyon

Se la couler douce et se mettre au vert

Une fois la boucle bouclée, nous partageons une pensée : pas besoin d’aller loin pour être dépaysés. Il suffit d’une ancienne voie de tramway, à l’Est de Lyon, entre deux lieux riches d’Histoire. Une belle journée, une bonne compagnie et voilà une pause bénéfique, une respiration dans notre quotidien. Et profiter de la voie cyclable de la Viarhôna en mode balade, comme une coulée verte est appréciable.

Sifflement strident du tram: tchouuuu tchouuuuuuu
Lagnieu, ici Lagnieu, tous les voyageurs descendent de voiture. Terminus de notre promenade les pieds sur la voie verte et la tête dans les étoiles. 

Lagnieu et St-Sorlin, les cousines ennemies se sont réconciliées pour que vous puissiez prendre soin de vous, le temps d’une balade !

Le rocher de la Pouponne domine Saint-Sorlin-en-Bugey, village près de Pérouges à l'Est de Lyon, au bord de la viarhôna

A la recherche de la bonne petite adresse ?

Lagnieu recèle des trésors cachés pour prolonger le bon temps. Selon la saison vous pourrez :

  • Vous rafraichir le gosier avec une bonne glace artisanale fruitée de chez Sebastien Gohier.
  • Boire un café fraichement torréfié à Mon Café Gourmet.
  • Faire une pause en terrasse de la Grange à bières.
  • Pique-niquer sous l’ombre des arbres du parc paysager, au départ de la Viarhôna.

D’autres idées et bons plans insolites dans le coin

  • Jo’ vous donne rendez-vous pour une visite de Lagnieu en 1982 ! Mimi mimimiiii … Chauffez vos cordes vocales, sortez votre plus beau pantalon patte d’eph’. Chanter et danser sur les tubes de l’époque entre deux histoires sera tout à fait encouragé !
  • Initiation à l’œnologie avec la Cave des copains ou dégustation de vins au Domaine Pellerin ou celui de la Pouponne. Encore confidentiels, les vins du Bugey sauront vous surprendre (dans le bon sens du terme).
  • Benoitte Rousset, habitante de St-Sorlin au 18e siècle a bien des choses à raconter. Entre sa vie de femme et l’Histoire du village, elle vous donne rendez-vous lors des visites dégustation “In vino visitas”.

Ketty Tranchina

Publié par

Ketty

Guide interprète conférencière

Cette savoyardo-sicilienne a la tête dure mais un coeur fondant (au miel). Passionnée d’Histoire dont celle du Dauphiné (une hérésie pour une savoyarde !) elle décida d’exprimer son enthousiasme pour le bavardage en devenant guide.
Insatiable globe-trotter, elle voue un culte à la pâtisserie (et a comme religion la viennoiserie).

 

Son crédo : découvrir le monde à travers une spécialité locale, une belle randonnée et une franche rigolade. Le monde est sa maison !
But dans la vie : faire passer un beau moment à ses visiteurs.
Signe particulier : n’a que des Jack Russell.
Endroit préféré : le point de vue depuis la croix de Soudon.
Coup de cœur : l’ambiance libre et rock du Sylak.